Réparation d'un entoilé


Divers

 

Un vieux film sur la Old Town dans les années 50 (3'24).

 


Désentoilage

 

Avant de retirer la toile, il faut déposer les joncs d'étrave, les listons et les quilles.

Commencer par les étraves (La Canoterie).

 

Dépose bois abimé (Orca Boats, 3'07)

Dépose quille, fibre de verre (si stratifié par dessus la toile), pontets, et découpe de plat-bords intérieurs, dépose clous et vis.

 

 


Repose quille


Replacer la quille (Orca Boats, 3'36)


Vis en bronze et coupelles laiton.

Percer par l'intérieur dans les vieux trous à travers la toile et y placer les vis. Enduire la toile là où sera placée la quille (mais pas la quille, sinon on ne voit plus les trous) avant de poser la quille en alignant les vis et ses trous. Visser.

Boucher les trous entre la quille et la coque de mastique pour éviter poussières, gravier et moisissure qui endommageraient prématurément la toile.

Visser de l'extérieur là où il y aura la bande molle (ces vis seront retirées et remises sur la bande molle).

Un dernier lissage au linge mouillé.



Enduction & Peinture

de la toile


1. Dépeluchage

 

Avant d'enduire la toile de son mastique, il faut l'en débarrasser des ses peluches, sinon ça fera des bouloches qu'il faudra retirer. La chauffer au chalumeau mais attention ! par petits cercles sans la brûler (Orca Boats, à partir de la minute 5'35 et La Canoterie).

Laver la toile à l'eau très chaude pour retirer ces peluches. En plus, laver la toile la re-serrera.

 

2. Enduction

 

L'enduction de la toile assure l'étanchéité et permet de masquer quelque peu les reliefs de la coque.

3 couches d'enduit gras (Orca Boats, 5').

1ère couche : imprégner la toile en faisant bien pénétrer le mastique dans les fibres. Lisser immédiatement car ça sèche vite. Terminer chaque zone par un lissage doux, mains humides.

Terminer chaque couche par un lissage rugueux de la coque entière avec une chute de toile. Laisser sécher et passer la couche suivante.

3 couches.

Régulièrement nettoyer mains et outils à l'eau chaude.

Enduction au Tonkinois (La Canoterie). 1ère couche pour imprégnation, verni seul ; couches suivantes, verni épaissi de silice colloïdale.

 

3. Peinture

 

Peinture de la toile (Orca Boats, 4'17)

Ponçage, grain 120. 3 couches de peinture. Ponçage fin au 220. Application soigneuse de la 4è couche (finale) au rouleau, pinceau et pinceau spécial à lisser.

Araser la toile juste sous le haut des listons.

 

Repose des listons et joncs d'étrave.




Un paragraphe peu intéressant sur l'entoilage, dans Boutin (1961, p. 213).